Quand une voiture arrive à sa fin de vie, de nombreux problèmes font leur apparition et elle devient hors d’usage. Certains propriétaires tentent encore de réparer leur épave, mais quand un professionnel le déclare irréparable, il faut penser à s’en débarrasser. Ici, il ne s’agit pas de le laisser dans le jardin ou de l’abandonner à un coin de rue, mais de l’envoyer directement à un broyeur agréé. Mais pourquoi la casse ?

Une obligation non une requête

Faisant suite à des actes irresponsables perpétrés par certains automobilistes quant à leur véhicule hors d’usage, l’envoi de ce dernier à une casse agréée est devenu obligatoire. Cette loi est stipulée par l’article R543-162 du Code de l’environnement. Tous ceux qui ne respectent pas cette obligation légale s’exposent au paiement d’une amende de 75000€ accompagné d’une peine d’emprisonnement (2 ans). Seule la casse agréée est autorisée à prendre en charge la destruction d’une voiture hors d’usage. Ainsi, les propriétaires qui s’adressent à un broyeur non agréé verront leur responsabilité engagée en cas de problème. À noter qu’il existe des démolisseurs agréés qui proposent l’enlèvement d’épave gratuit afin de mieux assister les propriétaires de véhicules hors d’usage.

Prévenir de nombreux dangers

Une voiture hors d’usage ne doit pas être abandonnée dans la nature pour de multiples raisons. Si elle est laissée à un coin de rue, elle risque de gêner la circulation voire même de créer un accident. Par ailleurs, une voiture contient de nombreux fluides toxiques à ne citer que l’huile moteur, le liquide de frein, les fluides de climatisation ou encore le carburant.  Si ces fluides sont déversés dans la nature, les rivières et les cours risquent d’être contaminés et la vie des animaux aquatiques sera menacée. Le sol risque également une contamination et les animaux et les végétaux en seront victimes.

Profiter de la prime à la conversion

En envoyant sa voiture à la casse, tout propriétaire peut prétendre à la prime à la conversion. Pour cela, il faut la remplacer par une voiture moins polluante. Le montant de cette prime varie selon le type de véhicule acheté, mais il reste particulièrement intéressant. Ceux qui envisagent l’achat d’un véhicule électrique neuf pourront profiter d’une prime pouvant aller jusqu’à 2500 €. Cette prime n’est soumise à aucune condition de revenus.

Il faut noter qu’avec la prime à la casse Hulot, le propriétaire d’une voiture envoyée à la casse peut bénéficier de la prime qu’il décide d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion.