Près d’1 million de véhicules hors d’usage sont traités chaque année par les 1 700 centres VHU en France. Bien que le métier d’épaviste existe depuis plusieurs années, il est aujourd’hui plus règlementé pour des besoins environnementaux. Les directives européennes en matière de VHU exigent en effet qu’on fasse appel à une équipe d’épavistes professionnels pour détruire une voiture en fin d’usage.

Procédures d’enlèvement d’épave

Les véhicules hors d’usage sont interdits à la vente car ils sont considérés comme étant des déchets dangereux. En effet, les substances toxiques qu’ils contiennent peuvent avoir des effets néfastes sur l’environnement et la santé. Pour lutter contre, une directive européenne a été mise en place pour règlementer  les procédures en matière de destruction de voiture. L’obligation de faire appel à une équipe d’épavistes professionnels figure parmi les obligations de cette règlementation. Cette dernière encourage également les constructeurs à utiliser des pièces propices au recyclage lors de la conception des véhicules. En effet, les VHU génèrent des tonnes de déchets par an et cela entraine la dégradation de l’environnement. Pour y remédier, cette directive exige que ces voitures soient dépolluées avant d’être recyclés. Cela permet de réutiliser les pièces en bon état et de procéder ensuite à la destruction de véhicule. Le recyclage et la dépollution permettent donc de récupérer et de réutiliser certaines pièces du VHU.

Procédure de destruction d’un véhicule hors d’usage

La première règle à respecter en matière de véhicule hors d’usage est de faire appel à une équipe d’épavistes professionnels pour s’occuper du transport. Il est en effet interdit d’abandonner une voiture usée n’importe où et pour s’en débarrasser, il faut faire appel à un épaviste gratuit IDF. Travaillant en collaboration avec une société de destruction de voiture, ce dernier se charge du transport du VHU vers l’établissement. En effet, la destruction de voiture doit être confiée à un professionnel agréé VHU. Le non-respect de cette règle peut entrainer jusqu’à 1500 euros d’amende. Pour procéder à l’enlèvement d’épave, le propriétaire du véhicule doit faire appel à un épaviste professionnel. Il devra lui remettre un certificat de non-gage ainsi qu’une certification d’immatriculation le jour J. L’épaviste doit ensuite remettre un certificat de cession pour destruction pour prouver que la voiture a réellement été détruite selon les règles. Cela permettra au propriétaire d’être dégagé de toutes les responsabilités envers le véhicule.